Goldsnoop.com
Cours d'orpaillage & TutorielsTechniques & conseilsTechniques d'orpaillage

Chercher l’or dans les failles et les interstices du bedrock rocheux

Dans cet article, je vous montre par un exemple concret comment chercher de l’or dans des failles, creux, crevasses et interstices dans le bedrock rocheux.


La vidéo présente les différentes étapes : prélèvement des substrats aurifères, 2 sessions de lavages au pan américain, concentration des sables noirs et des particules lourdes, découvertes de grains et de paillettes d’or, observations au microscope.

Voir la vidéo sur Youtube ici : https://www.youtube.com/watch?v=0IKH10WfCpg

Trouver de l’or dans les failles et les interstices du bedrock

CHAPITRES DE LA VIDÉO :
00:00 : Générique d’introduction Goldsnoop.com
00:27: Titre de la vidéo : Trouver de l’or dans les failles et les interstices du bedrock
00:36: Ambiances de rivière et présentation du site de prospection et de la zone de prélèvements des substrats aurifères.
01:00 : 1ère session de prélèvement aurifères dans une grande faille du bedrock et dans des interstices, remplissage d’un pan.
04:21 : Première session de lavage des substrats aurifères et concentration des particules lourdes, obtention des sables noirs, observation de plombs de pêche.
09:12 : Découvertes de grains et de paillettes d’or dans le premier lavage au pan. Récupération des grains d’or avec une fiole pipette, récupération des sables noirs avec une fiole pipette.
11:55 : Deuxième session de lavage des substrats aurifères et concentration des particules lourdes, obtention des sables noirs, observation de plombs de pêche.
14:17 : Découvertes de grains et de paillettes d’or dans le premier lavage au pan. Récupération des grains d’or avec une fiole pipette, récupération des sables noirs avec une fiole pipette.
16:37 : Observation des grains et de paillettes d’or au microscope.

Ci-dessous : Configuration de la zone de prospection aurifère et du prélèvement des substrats aurifères, qui est inondable pendant les crues. Il faut avoir l’oeil et savoir lire et repérer ce type d’endroit. A première vue, cela ne semble pas très visible, mais il y a du bedrock rocheux et une belle faille. Pour mettre en valeur cela et le révéler, il faut nettoyer le bedrock en enlevant les feuilles mortes, et les alluvions aurifères superficiels, pour découvrir la faille et les crevasses. Je vide alors les creux et les crevasses à proximité immédiate et je vide la faille le plus profondément possible, en y récoltant en son sein des argiles, glaises et sables noirs fins, collants et gluants. Paradoxalement, la faille contient beaucoup de substrats aurifères, qui me permettent de remplir aisément le pan américain. Je m’applique, je prends mon temps, en curant avec soin l’intérieur de la faille, le plus profondément possible. Pourquoi ce lieu est une zone d’enrichissement et de concentration de grains et de paillettes d’or ? Parce que pendant les crues annuelles, l’eau charrie d’importantes quantité de matériaux lourds et légers ; cette zone de turbulences, par la gravité (l’or est dense et lourd) et par l’effet Venturi, va avoir tendance, naturellement à y concentrer des particules lourdes. C’est à dire des objets ferreux oxydés, des plombs de chasse et de pêche, des sables noirs (hématites, magnétite, grenats,…), des grains et des paillettes d’or. Celles-ci vont avoir tendance à se déposer et à tomber, s’accumuler dans les failles, les crevasses, les creux, grâce aux brassages et aux turbulences provoquées par les actions mécaniques du flux de l’eau de la rivière pendant les épisodes de crues. Cela se comporte exactement comme dans une rampe de lavage ou sluice des chercheurs d’or, qui reproduisent artificiellement ces processus d’accumulation et de concentrations, grâce à leurs tapis et taquets. Ici, c’est la nature qui réalise cela.

L’avantage est que ces genres d’endroits vont se re-remplir à nouveau d’une année à l’autre lors des prochaines crues.

Un prospecteur d’or avisé y reviendra régulièrement, connaissant parfaitement ce genre de placier aurifère sur le terrain, qui peut permettre des belles découvertes.

L’autre avantage est que le fait de travailler exclusivement les failles, rifles, interstices, creux, marmites et crevasses dans le bedrock rocheux, est que cela évite d’entamer ou d’abimer les parties végétales, mousses et les racines.

La recherche aurifère est alors chirurgicale et très ciblée.

L’impact de la prospection aurifère en tant que tel sur l’environnement naturel immédiat est ainsi réduite, même si cela n’est sans doute pas parfait.

Ci-dessous : il faut bien vider les failles profondes, avec des outils adaptés. En ce qui me concerne, j’utilise des vieux tourne-vis usagés, que j’ai plié avec un angle de 90°, en aplatissent le l’extrémité, pour en faire une petite cuillère. Cela facilite le curetage des rifles et des failles, en opérant comme sur les photos ci-dessous. La technique est simple et demande du temps, il faut s’appliquer, mais la récolte minutieuse des substrats aurifères pour remplir le pan américain sera profitable pour faire des belles trouvailles. La faille se remplira à nouveau pendant les prochaines crues, dans les mois et les années à venir. Il faudra revenir juste après les épisodes de crues, comme le faisaient les anciens chercheur d’or jadis. Comme ils le disaient, les meilleures récoltes se font dans les jours suivant les crues importantes, juste après la baisse des eaux, et avant les prochaines pluies. De nombreux écrits, documents, témoignages et rapports anciens expliquent cela.

Ci-dessous : la preuve par des images concretes, avec l’inventaire des grains et des paillettes d’or obtenues durant la session de lavages au pan américain. Observations directement dans le pan, après affinage des sables noirs, et aussi des prises de vues photographiques prises au microscope. C’est du très bel or, de dimensions millimétriques, certains spécimens mesure 1 à 2 mm de diamètre ! Ce sont de très belles trouvailles ! C’est toujours une joie de découvrir ces beautés au fond du pan.

Quel matériel pour chercher de l’or dans les failles et les crevasses dans le bedrock rocheux ?

Peut-être vous posez vous cette question ? je vous invite à découvrir et à consulter les paragraphes suivants à ce sujet.

Voir la vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ZN4qjMXFdK8

Quel matériel de base pour orpailler dans les failles et crevasses dans le bedrock ? – Orpaillage prospection aurifère

Pour être le plus complet possible sur le matériel nécessaire et indispensable pour chercher et trouver de l’or, je vous invite à lire ces trois articles ci-dessous, qui je l’espère vous seront utiles :

DIY : Comment utiliser une vieille poêle de cuisine pour trouver de l’or ?
Quel matériel utiliser pour l’orpaillage, orpailler et chercher de l’or efficacement ?
DIY – Comment chercher de l’or sans dépenser un rond et sans vous ruiner?
D’autres articles sur la prospection aurifère dans le bedrock rocheux

Pour être complet, je vous présente ci-dessous d’autres articles interessants sur comment chercher de l’or dans le bedrock rocheux de nos rivières :

Apprendre à chercher de l’or… dans les rifles et les failles, entre les feuilles des ardoises
Apprendre l’orpaillage : comment chercher de l’or dans les placiers aurifères, dans les dépôts du bedrock ?
Apprenez à trouver de l’or à la limite entre le bedrock et les dépôts alluvionnaires sus-jacents
Apprenez à trouver de l’or dans les dépôts dans racines posées sur le bedrock
Cours d’orpaillage : placiers aurifères dans les failles et les rifles du bedrock
Chercher de l’or dans les substrats aurifères entre les racines sur le bedrock
Comment chercher de l’or dans les dépôts aurifères du bedrock ?
(Visited 197 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Statistiques du jour
  • Today's visitors: 50
  • Today's page views: : 52
Statistiques (depuis 01/01/2024)
  • Total visitors : 87,004
  • Total page views: 104,474
Aller au contenu principal