Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!

Voici un TP sur les argiles aurifères, car disons le, même si les argiles et les glaises sont statistiquement propices à la présence d’or, toutes ne sont pas aurifères, il faut bien le préciser.

Dans cet article sont regroupés et synthétisés toutes les informations que j’ai pu traduire ou consulter à ce sujet au fil des ans.

Seul des tests sur le terrain vous permettront de confirmer cela, donc osez creuser! Ce sont des pistes probables à suivre, vous devez toujours vérifier par vous-même.

Qu’est ce que l’argile ou la glaise?

Argile = (définition) L’argile est le nom donné à une matière rocheuse naturelle composée essentiellement de silicates ou d’aluminosilicates hydratés de structure lamellaire. Les argiles proviennent en général de l’altération et de la décomposition de roches silicatées à charpente tridimensionnelle, tels que les feldspaths. En général, les argiles sont des particules très fines, et peuvent constituer soit des dépôts très purs, soit être mélangés avec du sable ou des galets plus ou moins uniformes.

Glaise = (définition) synonyme du mot argile. La “terre glaise”, très pure, est employée pour les poteries par exemple, c’est une matière première, comme le marbre ou les ardoises qui peut être transformé industriellement ou artisanalement.

Définition de Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Argile

Définition du CNRTL: https://www.cnrtl.fr/definition/argile

Définition de Futura Sciences: https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/geologie-argile-1053/

Débourbage très soigné, prendre son temps, malaxez, re-malaxez…

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
De l’argile séchée est sur le point d’être lavé au pan avec de l’eau. Un débourbage est essentiel pour bien nettoyer les argiles, pour dissocier les sables de la glaise.

En pratique, il faut avant tout veiller à prélever et à laver les argiles soigneusement pour débourber correctement et mettre en valeur le concentré de sable noir, qui lui contient l’or.

Cela prend en général un peu plus de temps si on veut être soigneux et méticuleux, car les argiles peuvent parfois être très collantes et gluantes, tout en étant des vrais pièges à or!

Le bedrock argileux à ne pas négliger ni sous-estimer

Aussi important que le bedrock rocheux, ou substrat rocheux du fond de la rivière, il est essentiel de rechercher aussi les bedrocks argileux.

L’argile par ses propriétés est un bon piège à or, on parle même de bedrock argileux dans le jargon des orpailleurs, à cause de son imperméabilité physique intrinsèque.

Il est donc recommandé, dans les pratiques d’orpaillages, pour identifier des bons placiers argileux aurifères positifs, de s’y intéresser, et d’y faire des tests de prospection par batées ou pans, pour en quantifier la présence réelle. Car il peut y avoir des bonnes concentrations.

Parfois dans les argiles ou les glaises, on peut trouver beaucoup de sable noir, mais pas d’or, et inversement, paradoxalement, très peu de sable noir et quelques paillettes, comme j’en ai eu l’expérience récente en prospection au pan, à ma très grande surprise, sur différentes argiles.

Ci-dessous: un bel exemple de glaise oxydée bleue et ocre aurifère. Prélevé et étudié juste a côté de Limoge (France), en aval (Sud Ouest), c’est une couche d’oxydes métalliques rouges qui s’est glissée entre deux couches d’argiles grises, avant le bedrock. Merci pour ces exemples de références. Photos: le chercheur d’or El Diaz (de sa collection personnelle).

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Voici le résultat: du bel or trouvé près de Limoge dans le contenu de 5 sceaux d’argiles rouges lavées. Lieu: Limoge. Photo: El Diaz (de sa collection personnelle).
Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Des argiles aurifères oxydées. Photo prise au Québec. Les argiles bleues sont très aurifères. ©Jérôme Gemme – https://www.facebook.com/sonsofgold/
Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Au Québec: un autre exemple de placier à argiles aurifères. ©Jérôme Gemme – https://www.facebook.com/sonsofgold/

La couleur de l’argile/glaise est l’indice principal (mais pas que!)

La couleur de l’argile, c’est la base, mais il faut bien observer aussi les graviers, galets, blocs tout autour, et déceler la présence ou pas d’indices secondaires tel que l’incontournable quartz (fumé ou oxydé), les oxydes de fer ou métalliques, l’amphibole, le micas, ou les micaschistes.

  • Argiles rouges/ocres = (rouges ou presques rouges) sont des argiles riches en fer, oxydé, d’ou la dominante rouge. Il est plus probable, dans les argiles rouges de trouver des zones aurifères, surtout si elles sont riches en débris de roches de types amphiboles ou micaschistes, et associés à des débris de quartz rouillé (et quartz fumé), du kaolin, du limon, des ocres, des sanguines, et des marnes. Il faut les tester. L’argile rouge/ocre ou presque rouge, est réputée être riche en gros or.
Argiles rouges/ocres + Micas diététiques + Amphiboles + Micaschistes + Quartz rouillé/fumé = ZONE AURIFERE PROBABLE
  • Argiles blanches = se sont (en général) des argiles stériles, sans intérêt, sauf si cette argile est blanche et légèrement verdâtre/bleuâtre (la nuance est importante), dans ce cas, meilleur est l’indice.
Argiles blanches bleues/verdâtres + Quartz = ZONE AURIFERE PROBABLE
  • Argiles noires/sombres = se sont les argiles à rechercher car elles sont possiblement aurifères. Il faut les tester.
Argiles noires sombres + Quartz = ZONE AURIFERE PROBABLE
  • Argiles vertes et bleues = se sont les argiles réputées très aurifères à rechercher. Il faut les tester en priorité. Surtout si elles sont associées à des quartz plus ou moins roulés.
Argiles vertes + Quartz = ZONE AURIFERE PROBABLE
Argiles bleues + Quartz = ZONE AURIFERE PROBABLE
Argiles bleues + Sables blancs sales argileux = ZONE AURIFERE PROBABLE
Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Au Québec: un exemple d’argiles aurifères sur un placier. Les argiles blueues encaissées dans des argiles ocres et oxydées sont aurifères. C’est un très beau cas concrêt. ©Jérôme Gemme – https://www.facebook.com/sonsofgold/
  • Argiles jaunes = se sont les argiles réputées très aurifères à rechercher. Il faut les tester en priorité. Surtout si elles sont associées à des gros graviers de quartz roulés ou non, cela augmente la probabilité de trouver, surtout quand ces argiles sont d’une teinte tirant sur le vert.
Argiles jaunes (avec teintes vertes) + Quartz = ZONE AURIFERE PROBABLE

Test que j’ai réalisé sur de l’argile en rivière en Ariège

Autant vous prouver ce que j’annonce et que je ne vous raconte pas d’histoire, par des faits réels et avérés, si cela a fonctionné pour moi, cela peut fonctionner pour vous.

Voici un cas de prospection concret réalisé en juillet 2019, dans les Pyrénées, en Ariège, dans le Couseran. Je ne site pas les noms des lieux volontairement car je veux les préserver des curieux et des visiteurs, pour ne pas les détériorer.

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!

Mais! Pourquoi choisir cet endroit??? 😮

Cela peut paraître un peu mystérieux ou “druidique”, mais en fait pas du tout! Il faut simplement savoir quoi chercher, je vais vous expliquer.

Voici ce qui a motivé mes choix en prospection pour ce cas précis ce jour là, car un chercheur d’or ne fouine pas n’importe où et n’importe comment:

1. Parce que le ruisseau traverse et érode une grande zone de brèches/conglomérats (confirmé par le BRGM, et des données géologiques) traversés par le ruisseau, et que je sais que la source du ruisseau traverse des zones de quartzites/grès/schistes plus amont dans les sommets, et sur de grandes distances (avec de nombreux petits affluants). Il y a dans la rivière du quartz fumé et oxydé, du grès, du schiste bleu. J’ai réalisé pour cela un inventaire des espèces minérales présentes dans le ruisseau et en bordure.

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Voici un éventail des différents types de roches que j’ai trouvé dans la rivière: du quartz (fumé, altéré ou sale), de l’ardoise oxydée, du grès, des excellents indices pour justifier une étude de prospection aurifère. Beaucoup de traces d’oxydation de fer.

2. Parce je sais que dans la région dans un rayon de 5/10 km, il y a des mines de blende, de cuivre, de galène argentifère et de fer. Il y a donc des sulfures divers et des métaux présents (fer, plomb, zinc, cuivre). Les sulfures et le cuivre sont les amis de l’or, comme le quartz fumé/oxydé. La présence des mines sont confirmées par la littérature, les habitants, la tradition orale, ou la toponymie des lieux.

3. Parce que j’ai repéré une zone d’argiles rouges/oranges avec des couches de bleus et de vert. En y creusant, la glaise passe par des teintes du jaune au bleu, en passant par le vert. Les teintes sont variables en fonction de la profondeur. En plus l’argile repose sur du vieux bloc de conglomérat altéré et oxydé, qui s’effrite par endroit.

Zone de prélèvement

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Un bon orpailleur doit pouvoir reconnaitre et identifier des endroits argileux qui suscitent des recherches. Mais attention! On ne trouve pas systématiquement! Il faut chercher, tester! On ne trouve pas toujours!
Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Vue rapprochée de la glaise dans laquelle j’ai procédé au prélèvement de l’argile. On voit bien les nuances bleues, vertes, rouges, oranges, brunes, noires, qui sont des bons indices.

Matériel

  • 1 pan Garret vert classique,
  • 1 mini pèle,
  • 1 pissette,
  • 1 mini pan (pour le concentré),
  • 1 flacon d’analyse d’urine (pour récupérer les concentré sur le site d’orpaillage),
  • 1 microscope binoculaire minéralogique.

IMPORTANT! Tout le matériel doit préalablement être propre et lavé pour éviter toute contamination pouvant entrainer des fausses interprétations.

Méthodologie

  • Prélèvement des argiles à la petite pèle et à la main, et lavage au pan soigné, malaxage des matériaux, tapotage.
  • Pas de tamisage, les matériaux ont été lavés directement tel quel. Le débourbage a été réalisé à la main.
  • Pour faciliter cela, j’ai rajouté des hématites au fond de la batée (j’en ai toujours avec moi pour faire les pans fins, les gros plombs de pêche marchent très bien aussi).
  • Récupération des sables noir,
  • Triage au microscope binoculaire et observations.

Résultat

3 beaux petits grains d’or, peu érodés, et peu roulés/aplatis, un or qui a été peu transporté et qui a peu voyagé, en provenance de roche mère, conglomérats, quartzites identifiés par le BRGM plus en amont du lieu de prélèvement.

Un résultat sympathique si on considère que j’ai réalisé 2 pans successifs, il pourrait très bien ne rien avoir du tout.

Je souhaite souligner que paradoxalement, malgré un lavage soigné, j’ai eu peu de sable noir résiduels au fond des pans. Peu de sable noir, et pourtant 3 micro grains d’or sont présents!… Statistiquement s’est plutôt révélateur.

Au microscope, dans le concentré: présence de quartz, tourmalines, olivines, citrines, pyrites de fer, pyrites grises, chalcopyrites, grenats.

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
Le lavage aux pans des argiles a révélé la présence de 3 grains d’or peu érodés et peu roulés, non aplati, peu transporté, en provenance des filons primaires des sommets des montagnes.

Conclusions

Ayant cherché et trouvé de l’or dans des argiles, je confirme que c’est un très bon indice pour chercher et creuser. J’y prospecte plus souvent du coup et je néglige pas les argiles séchées ou solidifiées non plus, même très loin des cours d’eau.

Je suis plus attentif aux glaises et aux couleurs associées, cependant, il faut aussi veiller à la présence d’autres indices: le quartz, les micas, les amphiboles, les micaschistes.

Enfin peut y avoir aussi d’une manière plus étendue, des hématites et la présence d’éléments de fer rouillés ou de plomb de pêche…

Il faut bien veiller, pendant le lavage des glaises et des argiles, à malaxer les matériaux, les mélanger le plus longtemps possible, faire les rotations, les tapotages, pour bien libérer le sable noir et l’or englué dans l’argile.

Le débourbage est un processus très important, il faut prendre son temps, si il n’est pas bien réalisé, vous perdrez surement de l’or avec la glaise, s’il y en a.

Il faut chercher! Mettre la main dans le cambouis! Allez!

Faites moi part de vos expériences, remarques et recherches sur la prospection aurifère dans les argiles, cela m’intéresse, partagez, écrivez moi ou commentez.

Références

Livres:

L’excellent livre datant de 1920, intitulé: L’Or – Prospection, Gisements, Extraction, écrit par Georges P. Proust (ingénieur civil des mines), aux éditions Gauthier-Villars et Cie. Je vous en recommande la lecture, ce livre m’a été très utile pour orienter mes recherches, il est une vraie mine d’informations utiles et exploitables. Tombé dans le domaine public, il est disponible en libre consultation sur le site web de la BNF ici: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k408621x

L’Or, gîtes aurifères, extraction de l’or, traitement du minerai, emplois et analyse de l’or, vocabulaire aurifère, écrit par H. de la Coux (ingénieur chimiste), aux éditions Bernard TIGNOL. Tombé dans le domaine public, il est disponible en libre consultation sur le site web de la BNF ici:https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9753883v

Vidéos:

Une vidéo du prospecteur américain Ask Jeff Williams, dans laquelle il démontre la présence d’or dans des terres rouges aux USA (vidéo en anglais). Très comique et agréablement déjanté, il partage des informations très utiles sur sa chaine Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCEeEMoldn_MytOY17kYhX_g

Vidéo du prospecteur américain Gold Hog, présentant des essais de prospections aurifères dans la glaise, aux USA (vidéo en anglais). Sa chaine Youtube est ici: https://www.youtube.com/user/georgiagoldguy/videos

Une très bonne vidéo incontournable d’Athos Hellgoth, un orpailleur passionné et chevronné, sur les richesses des terres rouges aurifères (vidéo en français). Je vous recommande les vidéos très instructives et utiles, grâce à sa chaine Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCAUGvqd9Zaski4MWoYi1etg/videos

Une autre vidéo d’Athos Hellgoth sur les terres rouges qui contiennent de l’or que je vous recommande. Vidéo en langue française.

Cours d’orpaillage: Observer les couleurs des argiles et des glaises, tu feras!
* Bien! Je suis content! J’ai creusé ce trou payant et joli, mais maintenant, je dois le reboucher!

NB. Pour des raisons évidentes de préservation des lieux sauvages et des biotopes, je ne divulguerai pas les localisations précises de mes recherches. Car je tiens à conserver en l’état et à l’abris des curieux, des touristes, des fâcheux, de vénaux ou des mercantiles ces endroits magnifiques et magiques.

Si vous orpaillez, rebouchez vos trous! Ne laissez aucune trace visible de votre passage!

Copyrights Vivien Laïlle, Copyright Goldsnoop.com 2019, droits réservés.

Crédits photographiques: ©Vivien Laïlle / ©Jérôme Gemme / ©El Diaz

(Visited 845 times, 1 visits today)