Dossier spécial: les affleurements, roches et indices aurifères en France

La recherche de l’or dans la nature ne se fait pas que dans les rivières, de nombreux gisements aurifères sont à découvrir loins des cours d’eau, pour les prospecteurs curieux et opiniâtres.

Ceci est un Atlas géologique, un document rare, présentant un recensement des différents spécimens de roches et d’affleurements ou d’indices aurifères découverts à ce jour en France.

Cela faisait longtemps que je désirais réaliser un Atlas, un bestiaire des roches, affleurements et indices aurifères, spécialisé pour la France uniquement.

Ce document est le fruit d’un long travail de regroupement d’informations et de recherches, grâce à la collaboration et au partage de notre ami Athos Hellgoth, prospecteur et chercheur d’or passionné basé en Bretagne.

Un grand merci à Athos qui nous partage des documents photographiques de ses collections personnelles.

C’est le fruit de nombreuses investigations et de beaucoup de temps passé à chercher.

Volontairement, nous ne divulguerons pas les lieux précis des prélèvements, pour des raisons de préservation des environnements et des écosystèmes.

Une diversité largement sous-estimée

Tout d’abord, l’éventail des roches aurifères françaises au niveau des couleurs, des formes et des textures, est très hétéroclite, voici rapidement quelques exemples:

L’orpaillage renvoi surtout à la recherche dans les cours d’eau des rivières, torrents ou fleuves, mais de l’or, il y en a très loin à plusieurs kilomètres de l’eau, dans des endroits métallifères et minéralisés propices et appropriés.

Ces gisements sont soit des gisements d’or primaire, soit d’or secondaire.

Très souvent se sont des roches sédimentaires de type grès, conglomérats, breccia, ou en provenance d’affleurements de placiers de rivières fossiles.

Ce sont aussi des sous produits de roches métamorphiques anciennes plus ou moins altérées et anciennes, remaniées ou remis en place, ou agglomérés, cimentées naturellement.

Pour savoir s’il y a de l’or dans des roches, c’est beaucoup de recherches! Il faut chercher, faire des essais!

Méthodologie de travail

Sont définies ici comme aurifères:

  • Les roches ou affleurement rocheux positifs à la présence l’or en leurs seins, soit sous une forme visible, soit sous une forme invisible (résultats après tests).
  • Les roches indicatrices de présence d’or à proximité ou dans la zone prospectée.

Le classement est ici réalisé par couleur, et non pas par types de roches ou de texture.

Méthodes employées:

  • Observations au microscope,
  • Broyage, concassage, tamisage + lavage au pan,
  • Ou bien lavage au pan uniquement,
  • Torréfaction, grillage.

Participez à ce projet

Pour le moment, nous présentons des exemples en provenance de Bretagne, ou d’Occitanie (Ariège, Haute Garonne).

Liste des auteurs ayant participé à cette étude:

  • Athos Hellgoth,
  • El Diaz,
  • Vivien Laïlle.

Dans le but d’étoffer et de regrouper plus d’informations de qualité sur les roches et gisements aurifères, j’invite d’autres prospecteurs à publier leurs découvertes à ce sujet et à partager leurs informations.

Ce document sera mis à jour régulièrement.

Nuancier de couleurs

Voici les spécimens répertoriés, choisissez une couleur.

Blanc

Un éventail d’échantillons de roches aurifères, en provenance de la Bretagne, en France.
Micaschiste blanc altéré, et aurifère, de Bretagne, en France.
Bloc de conglomérat aurifère très ancien, de couleur blanche, en provenance de Bretagne, en France. Le liant est composé d’argiles blanches et de quartz, il y a aussi des galets de quartz roulés.
Brèche (breccia) aurifère ancienne, de Bretagne, de couleur blanche ou très claire. Le liant est composé de quartz fins, d’argiles blanches. Contient de l’or et du sable noir une fois broyé et lavé au pan. Brèche car les morceaux sont anguleux, et pas roulés, contrairement aux conglomérats ou aux poudingues.
Conglomérat aurifère blanc de Bretagne. Il est possible de voir des morceaux de quartz, un excellent indice pour la présence d’or dans la nature.
Une sorte de conglomérat ou de grès blanc, aurifère, en provenance de Bretagne, en France. Contient des morceaux de quartz.
Une autre roche aurifère, de couleur blanche ou crème, très claire, qui a été découverte en Bretagne. Elle contient du quartz très fin.
Deux blocs de roches aurifères, de type conglomérat, contenant de l’or, en provenance de la Bretagne.
A gauche une roche aurifère légèrement oxydée de couleur brune ou ocre, composées de couches et de strates de minerais oxydés et de minéralisations, mais aussi des morceaux de quartz. A droite, une autre roche aurifère blanche, très claire. Ces deux échantillons ont été trouvés en Bretagne.
Vue rapprochée d’un conglomérat blanc aurifère de Bretagne.
Un bloc de conglomérat argileux blanc aurifère, en provenance de la Bretagne, en France.
Un bloc gréseux et argileux de couleur blanche, contenant de l’or très fin. Spécimen issu de Bretagne, en France.
Un détail du morceau retiré du grès argileux blanc aurifère présenté précédemment.
Un autre exemple de roche aurifère claire, avec des zones blanches, en provenance de Bretagne, en France.
Du grès blanc crémeux/jaune très clair, visible sur un affleurement de paroi rocheuse. Présence minéralisation. Un lavage au pan de la poudre obtenue révèle la présence de micro-paillettes d’or.
De l’argile blanche aurifère, prélevé en bord d’un étang, en Bretagne. Une fois lavé au pan américain, il révèlera la présence de quelques paillettes fines d’or.
Du conglomérat aurifère ancien de Bretagne, en France. Présence de galets roulés de quartz, entre autre.
Un autre exemple de conglomérat aurifère de Bretagne, très clair, légèrement oxydé, avec des teintes ocres, brunes ou rouges. Bretagne, France.
Bloc de quartz blanc trouvé à même le sol. Le quartz altéré et oxydé est un indice très important pour pister l’or dans la nature. Il faut suivre le quartz et les hématites.
Du quartz fumé oxydé et altéré, avec des traces noires et brunes/ocres, un excellent indice aurifère. On y trouvera à proximité des sables noirs contenant de l’or. Spécimen trouvé en bordure de l’Océan Atlantique sur une plage, en France, en Bretagne.
Un autre morceau de quartz altéré et oxydé, contenant des veines minéralisées, des indices de présence aurifère.
Filon de quartz dans roches encaissantes. En Bretagne, sur le littoral Atlantique, en France.
Filon de quartz, Bretagne.
Un filon de quartz fumé entre des couches de roches très oxydées et altérées de couleur ocres, oranges et brunes. Bretagne, France. L’environnement immédiat à proximité est aurifère.
Filon de quartz, dans une gangue de conglomérat oxydé, en Bretagne.

Noir

Hématites noires au fond d’un pan, c’est très bon signe! Ce sont des indices aurifères importants, confirmé ici par la présence de paillettes d’or dans le pan en arrière plan. Scène déroulée en Bretagne, en France.
Conglomérat ancien aurifère, avec du quartz fumé et oxydé roulé, assez petits, issue d’un endroit en Bretagne, en France.
Un grès très oxydé aurifère de Bretagne. De couleur ocre, brunes, noires, jaune. Un examen révèle le présence d’or très fin. En provenance de Bretagne, en France.
Un bloc de grès très oxydé et avec beaucoup de sables noirs métalliques. Trouvé au milieu d’une glaise aurifère ocre, ce type de roche est dans cet exemple aurifère. Il y a de l’or en paillette à proximité immédiate. Ce bloc provient du Sud Ouest de la France.
Grès oxydé aurifère, en provenance de Bretagne.
Du grès oxydé, avec des alternances d’une succession de couches oxydées de différentes couleurs: ocre, brunes, rouges, orange. Mais surtout, ce spécimen est intéressant par la présence d’une bande de sables noirs. Ce type de roche, très minéralisée et très métallifère, renferme ici de l’or en paillettes très fines.
Une roche noire oxydée, ressemblant à une sorte de basalte altéré et oxydé. On peut voir comme des vagues de lave fondue. Ce spécimen, assez original, provient de Bretagne, en France.
Des bandes de sables noir, au sein d’un grès oxydé trouvé en Bretagne.
Des bandes de sables noirs aurifères, au sein d’un affleurement rocheux de type conglomérat très oxydé et ferreux. Ce spécimen a révélé la présence d’or en paillettes en son sein.
Un bloc de conglomérat aurifère oxydé très ancien, trouvé en bordure de plage, en Bretagne. Il renferme des traces de bandes de sables noirs métalliques et minéralisés.
Un bloc de conglomérat oxydé de couleur rouille et orange. EN bordure de plage de l’Océan Atlantique. Autour de ce rocher on observe du sable noir métallique. Spécimen observé en Bretagne.
Traces de sables noirs sur des sables fins, gisement aurifère de type placier marin, en bordure de l’Océan Atlantique, en Bretagne.
Sables noirs aurifères, en bord d’Océan Atlantique, sur une plage en Bretagne.
Du grès, avec des couches de sables noirs en place. Scène observée en Bretagne, en France.
Sables noirs, dans du grès oxydé, réduit facilement en poudre au pied de l’affleurement rocheux.
Du quartz fumé foncé. Indice de présence potentielle d’or dans la nature. En trouver est en général un très bon signe.
Filon de quartz brun noir ferreux et pyriteux, prise entre 2 couche de roches jaunes. Un spécimen aurifère trouvé en Bretagne, en France.
Un autre exemple de roche oxydée ferreuse et aurifère, avec des traces noires et brunes. Un bloc révélé en Bretagne, en France.
Présence métallifère et de minéralisation noires, dans cette roche aurifère, riche en cristaux de quartz fumés, noirs et jaunes. Trouvé en Bretagne, en France.
Filon de quartz fumé oxydé noir et brun, en Bretagne.
Quartz fumé oxydé de couleur noir ou brun, Bretagne, France.
Filon de pyrite aurifère dans du schiste noir carburé, Ariège, Couserans, France.
Grès oxydé aurifère noirâtre, Ariège, Couserans, France.
Grès oxydé altéré aurifère avec des couleurs noires, Ariège, Couserans, France.
Affleurement rocheux de grès oxydé avec des traces de bandes noires, Ariège, dans le Couserans, en France.

Violet

Pas de spécimen répertorié pour l’instant.

Indigo

Le sable noir présent dans ces morceaux de grès aurifères oxydés peuvent avoir des reflets bleus ou bleus foncés.
Une vue plus détaillée montre des nuances bleues dans cette bande de sables noirs, prise dans un substrat de grès oxydés.

Bleu

Pas de spécimen répertorié pour l’instant.

Vert

Pas de spécimen répertorié pour l’instant.

Jaune

Affleurement de terres et grès oxydés aurifères, en Bretagne. Un vieux lit de rivière fossile très oxydé, pouvant parfois contenir de fortes concentrations localisées. Un lavage au pan de ce grès broyé fin en poudre, révèlera la présence de paillettes d’or.
Un magnifique bloc jaune vif de grès aurifère, en provenance de Bretagne.
Un breccia, ou brèche, jaune et très oxydée, contenant de l’or fin en paillettes minuscules. Trouvé sur un placier marin, en bordure de l’Océan Atlantique.
Une roche aurifère jaune, avec un filon de quartz fumé rouge, brun et noir. Trouvé en Bretagne, en France.
Ce bloc de roche jaune et ocre contient des morceaux de quartz de différentes tailles. Un liant très minéralisé et ferreux assure la cohésion de la structure. Ce sont des morceaux plus anciens qui ont été cimentés sous la forme d’une roche sédimentaire plus récente. Trouvé en Bretagne, en France.
Roche aurifère de couleur jaune, composé entre autre de petits grains de quartz assez petits. Trouvé en Bretagne.
De la brèche (breccia) aurifère, riche en quartz aux formes anguleuses. Découvert en Bretagne, dans le Finistrère.
Un autre échantillon de roche aurifère de couleur jaune, renfermant aussi des morceaux de quartz.
De la brèche, ou breccia aurifère, avec des morceaux de quartz fumés et oxydés, agglomérés dans un liant ferreux et oxydé, assez friable. Découvert en Bretagne.
Un conglomérat aurifère composé de petits morceaux de graviers et de galets minuscules roulés. Spécimen trouvé en Bretagne, en France.
Du grès jaune, contenant une couche de sables noirs, très contrasté et très visible. Le lavage du sable noir et de la poudre de grès révèlera la présence de paillettes d’or fin.
Les cristaux de quartz jaune/fumés, et des bandes de sables noirs, c’est une roche aurifère, dans cet exemple découvert en Bretagne, en France.
Une couche de grès jaune/crème, aurifère. Une fois lavé au pan et réduit en poudre, des paillettes d’or seront visibles. En Bretagne, en France.
Un bloc d’argile blanche et jaune aurifère assez solide et contenant du sable noir et des paillettes d’or fin. En Bretagne, en France.
Un ancien terrier inoccupé, présente au dessus un affleurement de grès aurifère, composé d’une alternance de bandes jaunes et oranges.
Différentes couches de grès friables et aurifères présentant différentes couleurs et textures qui s’alternent. Il y a aussi des bandes de sables noirs.
Les traces d’oxydation de couleur jaune/crème, mais il y a aussi du sable noir (gris foncé) visible.

Orange

Grès oxydé aurifère, contenant des paillettes fines d’or jaune, d’electrum et d’or rose. Trouvé et testé dans le Couserans, Ariège (09). Spécimens révélés après broyage et lavage au pan américain. Trouvé en terrain quaternaire altéré et oxydé. A 300 m d’une rivière de montagne, et à une altitude plus élevée aussi. Indices de présence d’une très forte minéralisation (noir, ocre, orange). Il y a aussi des quartz très fin dans le substrat rocheux.
Quartz fumé oxydé ocre et orange, en bord de l’Océan Atlantique, en Bretagne.
Un ancien lit de rivière fossile et aurifère, présenté sous la forme d’un affleurement rocheux. Observé en Bretagne, en France.
Une argile aurifère ocre et orange, avec des teintes noires, grises et crème. Un spécimen positif lavé au pan américain, et contenant de paillettes d’or fin. Trouvé dans le Sud Ouest de la France.
Grès roussard, de couleur rouille, entre dans la construction de la plupart des maisons et bâtiments anciens du Nord-Ouest de La Sarthe.

Rose

Une belle couche de sables roses, entre des couches de sables jaunes, issu d’un affleurement de grès oxydé et altéré, très friable, et contenant des fines paillettes d’or. Une très jolie couleur, on dirait des petits bonbons roses.
Un affleurement de grès oxydés aurifères, en Bretagne. Un vieux lit de rivière fossile très oxydé, pouvant parfois contenir de fortes concentrations localisées. Il faut faire des essais et prospecter. très souvent, le grès est friable et se réduit facilement en poudre.
Un affleurement rocheux avec des couches de grès roses aurifères. Localisé en Bretagne.
Un affleurement de grès oxydé aurifère, en Bretagne, en France.
Du grès minéralisé aurifère, alternant des couches plus ou moins claires et plus ou moins rouges/ocres, signes révélateurs d’une forte minéralisation.

Rouge

De la terre ocre très riche en fer oxydé (oxydes ferriques), et contenant des paillettes d’or fin. Le fait qu’il y ai de la terre ocre mais aussi des galets de quartz roulés est un très bon signe dans ce cas. Le lavage au pan américain révèlera quelques paillettes.
Un autre type de sable argileux ocre rouge foncé, avec des traces visibles de sables noirs. Ce dernier est aurifère, un lavage au pan fera apparaître quelques paillettes d’or.
Un substrat oxydé de couleur rouge, et aurifère.
Du sable aurifère rouge gréseux et quartzeux, avec de la présence de paillettes d’or fin en son sein.
Un autre exemple de sables rouges foncés oxydés et quartzeux, contenant des paillettes d’or fin. Pour le révéler, il faut le laver au pan ou à la batée.
Du grès roussard aurifère de Bretagne, en France.
Un autre spécimen de grès roussard oxydé et très ferreux, avec des bandes de sables noirs. Ce dernier contient un peu d’or fin minuscule. Trouvé en Bretagne, en France.
Un grès oxydé aurifère de Bretagne, riche en petits fragments de quartz fumé et oxydé.
De la breccia ou brèche aurifère de Bretagne, riche en quartz de fragments anguleux (et non arrondis comme pour le conglomérat). Ce type de roche est très altérée et oxydée, et contient du fer et une forte minéralisation. Les quartz sont colorés, fumés, gris, ou blanc, c’est assez varié.
Un autre exemple de breccia ou brèche avec un liant argileux, gréseux et d’oxyde de fer rouge et ocre. Des morceaux de quartz anguleux, plus gros, composent cette breccia aurifère. Spécimen trouvé en Bretagne, en France.
Moellon de grès roussard (Cherré, Aubigné-Racan, Sarthe, France). Les tons colorés rouges plus ou moins sombres et ocres sont un indice de forte minéralisation.
Des traces d’oxydation de composés ferreux, par l’érosion, la pluie, le vent et les micro-organisme (weathering). La poudre peut être dans ce cas récupérée et être lavée au pan ou à la batée, pour en récupéré les paillettes d’or. Ces types de configuration peut augmenter les probabilités et les chances d’y trouver de l’or. Ce dernier n’est présent que dans des roches de très fortes minéralisations.
De la breccia ou brèche aurifère en Bretagne, en France. Il est composé de fragments de quartz cassés de tailles assez modeste. Le quartz est toujours une composante des roches aurifères dans la nature.

Ariège: de l’or disséminé dans les ardoises des toits des maisons et des granges
* Il y a de l’Or ici?

NB. Pour des raisons évidentes de préservation des lieux sauvages et des biotopes, je ne divulguerai pas les localisations précises de mes recherches.

Car je tiens à conserver en l’état et à l’abris des curieux, des touristes, des fâcheux, de vénaux ou des mercantiles ces endroits magnifiques et magiques.

Si vous orpaillez, rebouchez vos trous! Respectez l’environnement et ne laissez aucune trace de votre passage!

Copyrights Vivien Laïlle, Copyright Goldsnoop.com 2019, droits réservés. Copyrights Athos Hellgoth, 2019, droits réservés. Copyrights El Diaz, 2019, droits réservés.

(Visited 1 170 times, 1 visits today)