Cours d’orpaillage: Bien observer les couleurs des roches et des pierres, tu devras!

Voici un petit TP sur les couleurs des roches dans la nature, et les moyens empiriques de deviner la présence de certains métaux dans celles-ci.

Donc aujourd’hui, nous allons parler couleurs, teintes, nuances, comme les vrais peintres, car rappelons le, les pigments utilisés dans les peintures à huile, proviennent de pierres ou de rochers broyés en poudre (pensons au film la Jeune Fille à la Perle qui évoque cela).

Dans la nature, l’érosion, les variations de température, l’eau, le vent, la pluie, les processus d’oxydo/réduction altèrent les roches et les métaux concentrés à l’intérieur de ces derniers ; les éléments métalliques s’oxydent et se désagrègent, se libèrent ou se dissolvent pour être transportés ailleurs, y compris l’or.

L’une des manifestations visibles de ses réactions chimiques lentes se sont les couleurs, les teintes, les textures nous allons donc étudier ces paramètres avec quelques cas concrets.

Meisje met de parel.jpg
La Jeune Fille à la Perle, une peinture à l’huile sur toile réalisée par le peintre néerlandais Johannes Vermeer vers 1665. Les couleurs des peintures utilisées sont issues de pigments de certaines roches ou pierres broyées finement, parfois très onéreuses et rares car provenant de pays très lointains. Par exemple, le bleu outremer provenait du broyage de la pierre fine de lapis-lazuli, parmi les plus chers des pigments au monde. Le cinabre lui était utilisé pour obtenir un certain rouge. Les peintres étaient en fait des chimistes, en dosant les quantités de poudres, ils créaient telle ou telle nuance de couleur spécifique ; cela requiert un grand savoir-faire et une grande pratique. Beaucoup de pigments utilisés dans les peintures sont des oxydes métalliques.

Les oxydes métalliques

Largement répandus dans la nature et très utilisés par les peintres du monde entier, les roches d’oxydes métalliques sont aussi de très bons indicateurs dans la prospection aurifère.

Ci-dessous: des photos d’un magnifique grès oxydé et altéré aurifère, en provenance du Couseran, en Ariège.

Une large variété d’oxydes métalliques

Empiriquement, comme le faisaient les anciens, il est possible en observant ces nuances couleurs de deviner à peu près les composants présents dans les échantillons ; dans tous les cas, c’est un indice prometteur de très forte minéralisation (je m’intéresse ici aux éléments vecteurs de l’or):

  • Rouge, ocre, orange: fer (Fe), Cuivre (Cu),
  • Jaune: Fer (Fe)
  • Violet: manganèse (Mn),
  • Vert ou bleu: cuivre (Cu) ou Fer (Fe),
  • Noir: Fer (Fe) ou Manganèse (Mn),
  • Marron: Fer (Fe) ou Manganèse (Mn).

Une très forte minéralisation, c’est très bon signe, car l’or est très intimement lié aux éléments suivants dans la nature: le fer (Fe), le cuivre (Cu), le Manganèse (Mn), le Nickel (Ni).

Ci-dessous: une synthèse des couleurs de différents oxydes présents dans la nature ; ce tableau est aussi utilisé pour réaliser des couleurs avec des pigments pour la peinture.

Tableau des indices des couleurs des oxydes métalliques, utilisés pour les pigments en peinture.

Les BIF (Formations de fer rubanés)

Le cas particulier des formation BIF (Banded Iron Formation, en français gisement de fer rubané):

  • sont des roches sédimentaires très riches en fer (au moins 15 %). Ils représentent 90 % du minerai de fer exploité dans le monde. Les différentes couches sont de dimension millimétrique à centimétrique. Leur origine est majoritairement archéenne ; on les rencontre, sur toute la surface du globe, de -3 800 à −2 000 Ma environ.
  • les BIF se sont formées pendant la période géologique dite de la “Grande Oxydation“, suite à l’explosion des végétaux et algues dans les océans (stromatolites), pendant la période archéenne. Cela a entrainé l’oxydation et la précipitation de milliard de tonnes de fer dissout dans les eaux des océans primitifs. Cela a entrainé l’absorption d’une grande quantité d’oxygène par le fer des océans, qui s’est ainsi déposé au fond des mers, pour former des grands bassins de gisements de fer rubanés observés aujourd’hui.
  • les BIF peuvent être considérés comme étant des sources de gisements aurifères potentiels, car ce sont des zone de minéralisation et de précipitation très anciennes accumulées pendant plusieurs millions d’années.

Ci-dessous: des exemples de gisement de fer rubané oxydés (sources Wikipédia et Web). Merci pour ces exemples de références.

Des affleurements rocheux oxydés

Ci-dessous: d’autres exemples de roches oxydées d’affleurements. Images en provenance de différentes videos de 911 Mining & Prospecting, un prospecteur américain, que j’ai regroupé au fil de mes recherches. Merci pour ces exemples de références. Auteur photos: 911 Mining & Prospecting.

Des terres oxydées ocres et rouges aurifères

Ci-dessous: un autre bel exemple d’oxydes ocres, deux images issues d’une vidéo de l’orpailleur Athos Hellgoth, pas loin du gardon, dans une carrière, dans le Gard. Il faut savoir que dans le Gard, mais aussi dans d’autres endroits, les oxydes de fer sont très nombreux. Le chercheur d’or présente une terre oxydée très rouge, et qui est aurifère. Merci pour ces exemples de références.

Très riche en minéraux lourd donc en fer et et aussi d’autres minéraux métalliques, voici de la poudre de grès très oxydé. Auteur photo: Athos Hellgoth (photos de ses collections personnelles).
De la belle terre oxydée aurifère, en Bretagne. Auteur photo: Athos Hellgoth (photo de ses collections personnelles).
Exemple d’affleurement de terres et grès oxydés aurifères, en Bretagne. Un vieux lit de rivière fossile très oxydé, pouvant parfois contenir de fortes concentrations localisées. Auteur photo: Athos Hellgoth (photo de ses collections personnelles).

Ci-dessous: un bel exemple de glaise oxydée bleue et ocre aurifère. Prélevée et étudiée juste a côté de Limoge (France), en aval (Sud Ouest), c’est une couche d’oxydes métalliques rouges qui s’est glissée entre deux couches d’argiles grises, avant le bedrock. Merci pour ces exemples de références. Photos: le chercheur d’or El Diaz (de sa collection personnelle).

Voici le résultat: du bel or trouvé près de Limoge dans le contenu de 5 sceaux d’argiles rouges lavées. Lieu: Limoge. Photo: El Diaz (de sa collection personnelle).

Autres sels métalliques colorés: carbonates, sulfates, sulphides, chlorides, hydroxydes

Il n’y a pas que des oxydes qui sont colorés, il y a aussi d’autres complexes ou composants chimiques métalliques, citons les plus importants pour les vecteurs de l’or qui sont résumés ici:

  • Les carbonates,
  • les sulfates,
  • les sulphides,
  • les chlorides,
  • les hydroxydes.

Ci-dessous: Voici une liste des différents sels minéralisés et les indices colorés correspondants, car il n’y a pas que les oxydes, il y a aussi des carbonates, des sulphides, et des sulfates (tous des indices importants).

Tableau des couleurs correspondants aux différents sels ou composants métallifère dans la nature.
Minéraux ou métaux. Couleur d’apparence de composés oxydés métalliques.

Les sulphides

Les roches sulphides altérées, érodées et oxydées sont aurifères.

Couleurs des sulphides: noire, gris bleuté, crême, jaune bleuté.

Ci-dessous: d’autres exemples de roches riches en sulphides. Images en provenance de différentes videos de 911 Mining & Prospecting, que j’ai regroupées au fil de mes recherches. Merci pour ces exemples de références. Auteur photos: 911 Mining & Prospecting.

Les carbonates

Les roches carbonatées métallifères et altérées sont elles aussi aurifères.

Les carbonates sont pour les orpailleurs des indices de Fer (Fe) ou de Cuivre (Cu) qui peuvent être de couleurs:

  • Vert: carbonate de cuivre (CuCO3),
  • Marron: carbonate de fer (FeCO3).

Ci-dessous: des exemples de cas de carbonates de cuivres dans le monde. Source Wikipedia.

Il faut donc bien observer les couleurs des roches, des affleurements, se sont des marqueurs pouvant mener à la présence d’or dans certains cas, dans certains types de roches.

Les couleurs des argiles aussi!

Dans la même idée, l’observation des couleurs des argiles et des glaises est essentielle en prospection aurifère, associée avec la présence ou nom d’autres roches (quartz, amphibole, micaschiste, granit,…), c’est encore un indicateur complémentaire pour l’orpailleur.

La couleur des substances…

Pour être le plus complet possible, je vous recommande la lecture de ce très bon document, intitulé La Couleur des Substances, dont je ne connais malheuresement pas l’auteur, qui présente les couleurs de différents composants chimiques dans la nature, photo à l’appui:

Cas concret de prospection en Ariège: oxydes métalliques

Je vous invite aussi à lire l’article sur mes recherches sur du grès oxydé aurifère datant du Quaternaire, réalisé en aout 2019, dans le Couseran, en Ariège.

Lors de cette prospection, je me suis basé sur les indices des couleurs des roches prélevées, comme indice principal, je me suis aussi fié à la texture (beaucoup de concrétions).

Un exemple de grès très minéralisé et oxydé, riche en fer et en cuivre, source de paillettes d’or.

Au final, ce grès réduit en poudre et lavé au pan a révélé la présence de 3 paillettes d’or.

3 paillettes d’or trouvée dans du grès oxydé très riche en fer et en cuivre oxydé.

Conclusions

Si il y a dans la roches ou les affleurements des teintes rouges, ocres, vertes, bleues, marrons, noires, à l’aspect oxydé, altéré, avec dans des endroits des concrétions, c’est un très bon indicateur, dans la recherche de l’or, cela veut dire que c’est un endroit très minéralisé et très métallifère.

Ces teintes indiquent la présence de fer, de cuivre, de manganèse, de nickel, tous des vecteurs et des amis de l’or.

A cela, il faut rajouter d’autres indices utiles, comme la présence de quartz par exemple.

* Je dois voir par moi même!

NB. Pour des raisons évidentes de préservation des lieux sauvages et des biotopes, je ne divulguerai pas les localisations précises de mes recherches. Car je tiens à conserver en l’état et à l’abris des curieux, des touristes, des fâcheux, de vénaux ou des mercantiles ses endroits magnifiques et magiques.

Si vous orpaillez, bouchez vos trous!

Copyrights Vivien Laïlle, Copyright Goldsnoop.com 2019, droits réservés.

Crédits photos et remerciements: Athos Hellgoth, El Diaz, 911 Mining & Prospecting, Wikipédia.

(Visited 601 times, 2 visits today)